Puerto Varas, une bourgeade tranquille

Nous voyageons ensuite plus vers le sud ! Direction Puerto Varas, en bus depuis Pucon et en passant par Valdivia cela nous prendra une bonne partie de la journée, et en se faisant jeter à une sortie d’autoroute (nous avons rejoint le centre-ville en stop depuis la sortie-péage… un peu béats mais morts de rire de l’arrêt invisible que le chauffeur nous montrait). Puerto Varas est une ville idéalement située car elle nous permet de randonner dans le Parc Vicente Perez Rosales, et vers le volcan Osorno ! La ville elle-même est très jolie, mais ne ressemble pas du tout à ce que nous connaissons du Chili : elle ressemble à une bourgade de Suisse ou Allemagne profonde. Les maisons sont d’architecture allemande, un peu tristounes sous la pluie à vraie dire. Mais la région est splendide, les mamelons des volcans Osorno et Calbuco sont majestueux et imposants, le lac Llanquihue  d’un gris qui tire au noir accentué par le temps que nous avons.

Parque Vicente Perez Rosales et Lago Todos Los Santos

Le parc Vicente Perez Rosales (gratuit) est riche en couleurs et en paysages. D’une végétation dense et verte nous passons à un paysage désertique somptueux, avec des coulées de lave aux couleurs noires et rouges très harmonieuses. Nous ne croisons toujours pas le beau temps, sans qu’il pleuve pour autant. Notre balade de plus de 20km vaut le détour, avec vue sur le Lago Todos Los Santos, et on imagine facilement qu’au pied du volcan la vue doit être magique… (Les nuages ne nous ont pas empêchés de rêver !)

(Un peu décus, car à une semaine près on aurait pu voir l'éruption du volcan Calbuco! Mais c'est aussi bien quand on voit tous les dégats engendrés... )

DSCN0727

DSCN0758

DSCN0798

IMG_20150414_192959

PANO_20150413_183133167